Catégories
Réflexion et prière

Avec l'Islam, j'ai pu reconstituer ma vie – Histoires musulmanes converties

Assalaam alaikum!

Je m'appelle Chearilea et voici mon histoire.

Grandir il est clair que je n'étais pas entouré par la connaissance de l'islam. Beaucoup d'informations que j'ai reçues étaient négatives et déformées par les médias. J'avais aussi des membres de la famille qui avaient des opinions bien arrêtées sur l'islam et les musulmans. Grandir avec ces opinions a certainement un impact sur la façon dont vous voyez le monde et vous-même, donc je n'ai jamais considéré l'islam comme une chose à laquelle je devais prêter attention ou prendre soin. Ce n'est que lorsque j'ai commencé à rencontrer des gens d'origine islamique que j'ai commencé à développer une appréciation. J'ai ensuite commencé à travailler à l'âge de 16 ans et c'est à ce moment-là que de nombreuses amitiés ont commencé avec des femmes musulmanes et je suis tombée amoureuse de leur compassion et de leur compassion les unes envers les autres.

Je me souviens avoir été tellement intéressé par le Ramadan et la façon dont ils réussissent à jeûner chaque année, ce qui les a rendus plus forts et plus dévoués à leur foi. C'était très admirable. C'était incroyable de côtoyer autant de femmes qui ont placé leur foi au cœur de leur vie. Mais je ne me voyais toujours pas devenir comme ces femmes que j'admirais.

Mes parents se sont séparés quand j'ai eu 16 ans. Cela m'a beaucoup impacté car c'était une séparation très désordonnée et je n'ai pas beaucoup vu mon père. Cela a nui à ma santé mentale et je me suis beaucoup blâmé, j'étais très en colère contre tout. Avoir mon travail là où je travaillais avec ces femmes m'a aidé à m'en sortir car elles m'ont soutenu et m'ont montré de la gentillesse quand j'en avais le plus besoin.

Ce n'est qu'à l'université cette année que j'ai rencontré tant de nouvelles personnes et quelques-unes étant musulmanes que je me suis intéressé à l'islam pour moi-même. Ce n’était cependant pas aussi simple que cela. Aller à l'université, c'était ma première fois loin de chez moi avec mes propres règles et débutant à l'âge adulte. J'ai commencé à boire beaucoup car c'est ce que je pensais être attendu de l'âge adulte. À ce stade, l'islam n'aurait pas pu être plus éloigné de mon esprit. J'ai bien aimé boire et sortir avec mes amis, du moins c'est ce que je pensais.

Boire m'a rendu malheureux, déprimé et globalement émotif. J'ai diagnostiqué une dépression et de l'anxiété, vous pouvez donc imaginer que boire ferait une telle chose nuisible. J'ai commencé à détester beaucoup de moi et j'ai traversé crise après crise. Un ami m'a encouragé à étudier l'islam, car cela peut aider à ressentir ce que je ressens. À ce stade, je ne l'ai pas pris au sérieux et j'ai même pleuré parce que je pensais comment devenir quelque chose dont je suis si loin. Il était si difficile d'embrasser l'islam à cause des batailles auxquelles je faisais face et j'ai donc recommencé à boire et à sortir pour me distraire de ma vie en désordre.

Je suis ensuite revenu à l'idée de l'Islam et j'ai commencé à lire une version en ligne du Coran. C'est à ce moment que j'ai commencé à me sentir mieux, les recherches sur l'islam m'ont donné un but. Même à ce stade, je ne pensais pas que je pourrais me convertir, mais j'ai apprécié de connaître la religion et je me suis retrouvé excité en parlant de l'islam avec mes amis.

Je suis rentré chez moi pour les vacances de Noël l'année dernière (2019) et j'étais tellement excité de voir ma famille. Ma mère était déjà consciente que je pensais à l'islam mais pas dans les détails que j'avais examinés. Noël avec ma famille était incroyable, mais je me suis rendu compte que ce n'était pas le christianisme, j'admirais que c'était l'unité de la famille. Pour moi L'Islam s'est exclamé la vérité! Avec l'islam, j'ai pu reconstituer ma vie et comprendre les origines de tout et je n'avais pas ressenti cela avec le christianisme. J'ai célébré Noël avec ma famille et j'ai adoré être avec ma mère parce qu'elle m'avait tellement manqué d'être à l'université.

Quelques jours avant mon retour dans la nouvelle année (2020), j'ai appelé mon amie et je lui ai dit que je pensais bien à l'islam et que je voulais me convertir. Elle était choquée! Je lui ai dit que je le pensais depuis un moment, je ne savais simplement pas comment l'expliquer à personne. Elle était si gentille et m'a dit qu'elle était fière de moi. J'ai alors commencé à parler à certains de mes amis de mon travail et ils étaient tellement heureux, ils m'ont demandé pourquoi je voulais me convertir et j'ai expliqué que je n'avais jamais ressenti ce sentiment auparavant, c'était le sentiment de la finalité et je sentais que j'avais un Raison de vivre. J'ai déjà parlé de mes problèmes de santé mentale qui ont eu un impact sur ma vie, l'Islam lui a donné un sens. Mes amis m'ont encouragé à en savoir plus sur l'islam pour voir si c'était la bonne religion pour moi. Ils m'ont dit de suspendre la conversion car c'est quelque chose qui doit être mûrement réfléchi et c'est quelque chose que je conseillerais à quiconque pense à convertir car c'est si important d'y penser.

J'étais d'accord et même à ce jour je n'ai pas encore pris ma shahada mais Inshallah je le ferai bientôt parce que je sens que je suis prêt à commencer ce nouveau chapitre de ma vie, devenant la personne dont mon moi le plus jeune serait fier. Je me déclare musulman et je crois de tout cœur au message de la shahada, je veux juste le faire officiellement et en savoir plus pour pouvoir prier. Je ne peux pas assez remercier les gens autour de moi. Ils m'ont aidé à comprendre la beauté et la paix de l'islam. Je suis toujours ému à la mention de mon histoire, car c'est celle que j'ai vécue toute ma vie. J'ai l'impression que chaque instant a conduit à celui-ci et je suis très fier du chemin que je suis sur Alhamdullilah. Je suis loin d’être parfait mais avec l’Islam je sais que je n’ai pas besoin d’être. Allah me connaît pour qui je suis. J'ai appris que tout ce que j'ai vécu a fait de moi ce que je suis aujourd'hui grâce au pouvoir d'Allah. En regardant en arrière, en allant à l'université et en rencontrant de nouvelles personnes, j'ai ouvert les yeux sur la beauté de l'islam et je suis tellement reconnaissant qu'Allah m'ait choisi de suivre ce chemin Alhamdullilah.

Mise à jour: Depuis, j'ai pris ma shahada le 22.4.2020 juste à temps pour le Ramadan! J'ai terminé mon premier jeûne hier et je fais mon deuxième aujourd'hui! Alhamdullilah!

Merci d'avoir écouté mon histoire!

Chearilea

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *