Catégories
Réflexion et prière

Boycotter la France fonctionne-t-il? Analyser les données

Les musulmans du monde entier ont appelé au boycott des produits français, comme moyen de manifestations pacifiques contre la position du président français de montrer des caricatures du prophète Muhammad s.a.w.

Le président français, Emmanuel Macron, a montré les caricatures en réponse au meurtre d'un instituteur qui a été tué pour avoir montré le dessin animé dans sa classe le mois dernier.

La terreur ne représente pas la majorité

Tandis que le meurtre d'un enseignant était odieux, et la manière qui était faite était médiévale, et en aucun cas l'acte de tuer ne représentait la majorité des musulmans dans le monde. Les dernières séries d’attentats terroristes perpétrés par des individus isolés contre le grand public, que ce soit à Nice, en France, ou à Vienne, en Autriche, ne représentent pas non plus la majorité des musulmans en Europe ou dans le monde.

Tout comme l'attaquant d'Avignon, la France était un individu isolé qui était un partisan d'extrême droite et néonazi, il ne représentait en aucun cas la majorité du peuple français, les actes de terrorisme ne représentent pas la majorité musulmane dans le monde.

Analyse des données: les exportations de la France vers les pays musulmans

SalaamGateway avait analysé les données des exportations de la France vers les pays musulmans sur la base de la carte du commerce de l'ONU, les données de l'ONU sur le commerce international de plus de 220 pays, les exportations de la France en 2019 vers les pays membres de l'OCI (Organisation de la coopération islamique) représentaient 9,06% des catégories de consommateurs.

La France a exporté 555,1 milliards de dollars dans le monde en 2019, dont 50,31 milliards de dollars vers les pays membres de l'OCI, qui représentaient 9,06% des exportations totales. Cependant, ces données n'incluent pas les exportations d'équipements militaires ou industriels. L’exportation industrielle la plus connue de la France est l’aviation, l’Airbus.

Les quatre principales catégories de produits des exportations françaises vers les pays membres de l'OCI sont:

  • Produits pharmaceutiques: 3,68 milliards USD
  • Céréales: 2,28 milliards USD
  • Optique, photographique, cinématographique: 2,2 milliards USD
  • Huiles essentielles et parfums: 1,97 milliard USD

Les quatre premières catégories représentent 21% des exportations totales vers les pays de l'OCI, à 10,13 milliards USD en valeur. Les autres catégories d'exportation sont les chaussures, les livres imprimés, la viande, les animaux vivants, les meubles, les préparations comestibles, les vêtements et les produits laitiers.

Alors que seuls quelques-uns des gouvernements des États membres de l’OCI ont exprimé leurs protestations contre l’acte du président français et les discours antérieurs, le leader musulman le plus virulent a été le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan.

En regardant de plus près les pays, la Turquie arrive en tête de la liste des pays musulmans vers lesquels la France exporte. Les quatre premiers pays musulmans pour les exportations françaises sont:

  • Turquie: 6,55 milliards USD
  • Algérie: 5,51 milliards USD
  • Maroc: 5,3 milliards USD
  • Qatar: 4,3 milliards USD

Ces quatre premiers pays représentent 43% du marché d'exportation français total vers les pays musulmans.

Cependant, aucun gouvernement de ces pays n'applique les boycotts. Au lieu de cela, leur peuple appelle au boycott via les entreprises refusant de vendre les produits français et les consommateurs choisissant d'acheter des alternatives non françaises.

Impact du boycott sur la France

La France a depuis fait appel Les pays arabes pour empêcher les boycotts contre leurs produits.

Dans la dernière interview exclusive accordée à la chaîne d'information Al Jazeera fin octobre, le président français a également fait marche arrière sur sa rhétorique antérieure selon laquelle «l'islam est en crise», affirmant au contraire que son gouvernement combat «l'islam radical». Il a également dit qu'il comprenait les sentiments des musulmans à propos des dessins animés, bien qu'il ne s'excuse pas.

Avant l'assassinat du professeur de français le 16 octobre, début octobre, Macron avait prononcé des discours en France où il disait que «l'islam est en crise dans le monde». Cette rhétorique anti-islam s'est transformée en événements tragiques depuis.

Cependant, la France continue de faire pression sur les musulmans français en introduisant une nouvelle loi connue sous le nom de «loi sur le séparatisme» qui empêche ses citoyens de refuser un traitement aux professionnels de la santé du sexe opposé, ou d'autoriser l'école à la maison de leurs enfants. Depuis 2004, la France a interdit le port du hijab dans les écoles publiques et est le seul pays européen à le faire.

Une étude de cas: le Danemark s'est excusé

En septembre 2005, un journal national danois a publié une série de dessins animés caricaturant le Prophète Muhammad s.a.w.

Les musulmans du monde entier ont commencé à boycotter officieusement les produits danois depuis janvier 2006. Le journal avait a présenté des excuses à la fin de ce mois.

Cependant, le boycott non officiel des musulmans s'est poursuivi pendant l'année. Cela a conduit à un 15 pour cent de baisse dans les exportations totales du Danemark, entre février et juin 2006, ce qui s’est élevé à une baisse de 134 millions d’euros (170 millions de dollars).

Malgré cela, en 2008, plusieurs autres journaux danois ont republié les caricatures. Là encore, les musulmans ont boycotté leurs produits et plusieurs entreprises danoises avaient cédé des pertes pour cette année-là, bien qu'aucune étude claire n'ait été faite sur leurs résultats globaux à l'exportation.

Le cas de Starbucks

En 2014 et avant cela, les musulmans avaient l'impression que Starbucks faisait un don d'argent au gouvernement et à l'armée israéliens. En tant que tel, de nombreux musulmans avaient boycotté ou évité complètement le détaillant de café, malgré le fait qu'ils avaient de nombreux magasins de détail au Moyen-Orient.

Starbucks devait émettre des déclarations niant ces rumeurs.

En défense de notre bien-aimé

Certains musulmans disent que le boycott n'est pas la voie à suivre, car ils finiront par nuire aux entreprises françaises et pourraient avoir un impact sur leurs propriétaires ou employés musulmans. Ces musulmans soutiennent que le moyen le plus efficace de contrer les opinions avec lesquelles vous n'êtes pas d'accord est d'ignorer les fanatiques.

Cependant, dans ce cas, «les fanatiques» ne sont pas seulement les néo-nazis d’extrême droite, mais le gouvernement d’un pays appliquant des lois qui marginalisent leur population musulmane, qui représente une minorité considérable de 10%.

Plus important encore, le boycott appelle à défendre notre bien-aimé Rasulallah s.a.w. d'une manière paisible. Non seulement représentant des images du prophète s.a.w blasphématoires, ils ont également rendu les images humiliantes et incitant à la haine.

Un boycott musulman mondial est également l'une des rares fois où les musulmans ont fait preuve d'unité. Que les musulmans se sont unis en une seule oumma, malgré les différences sectaires (sunnites contre chiites) ou géopolitiques.

Que vous pensiez qu’un boycott peut faire une différence ou non, cela n’a pas d’importance. Peut-être que ce sera le cas. Peut-être que non. Mais nous vous avons montré des cas où les boycotts musulmans mondiaux ont contribué à défendre notre bien-aimé Rasulallah s.a.w.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *