Catégories
Réflexion et prière

Chef de la communauté musulmane Ahmadiyya détient une classe historique avec Jamia Ahmadiyya International au Ghana | Communauté musulmane Ahmadiyya UK

«J'ai été affecté pour la première fois en Afrique et à partir de ce moment, Allah le Tout-Puissant a pris mon doigt et m'a fait avancer d'un endroit à l'autre et je n'avais aucun contrôle là-dessus. – Hazrat Mirza Masroor Ahmad

Le 5 décembre 2020, le Chef mondial de la communauté musulmane Ahmadiyya, le cinquième Khalifa (calife), Sa Sainteté Hazrat Mirza Masroor Ahmad a présidé un cours en ligne de soixante-quinze minutes avec 185 élèves de Jamia Ahmadiyya International (Collège de formation des missionnaires musulmans Ahmadiyya au Ghana).

C'était la première fois que Sa Sainteté présidait un cours avec Jamia Ahmadiyya Internationalet de cette manière, les stagiaires missionnaires, originaires de divers pays dont le Ghana, le Nigéria, le Sénégal, la Tanzanie, la Jordanie et le Kazakhstan, ont pu rencontrer collectivement et rechercher les conseils et les prières de leur chef spirituel et religieux.

https://www.loveforallhatredfornone.org/

Sa Sainteté a présidé la réunion depuis son bureau à Islamabad, Tilford, tandis que les étudiants et le personnel enseignant de Jamia Ahmadiyya International étaient rassemblés au complexe Jamia Ahmadiyya International à Mankessim dans la région centrale du Ghana.

L'événement a commencé par la récitation et la traduction de versets du Saint Coran, suivis d'un poème et d'une narration des écrits du Messie Promis (la paix soit sur lui).

Au cours de la rencontre, Sa Sainteté a été invitée à partager un souvenir spécial de son séjour au Ghana dans les années 1970 et 1980.

En réponse, Hazrat Mirza Masroor Ahmad a déclaré:

«Pendant mon séjour au Ghana, le troisième Khalifa, Hazrat Mirza Nasir Ahmad (rh) a visité le pays et je me souviens que le tout premier jour de la tournée, des gens s'étaient rassemblés à Accra pour le saluer et le troisième Khalifa est sorti à rencontrez-les et il a prononcé une brève allocution. Ce faisant, il a commencé à pleuvoir abondamment au point que, malgré un parapluie au-dessus de lui, les vêtements du Troisième Khalifa sont devenus trempés. Malgré les fortes pluies, les hommes, les femmes et les enfants ghanéens n'ont pas bougé d'un pouce et ont continué à écouter son discours avec toute l'attention. Le Troisième Khalifa a été très impressionné par leur haut niveau de patience et de tolérance et a remarqué plus tard comment ils avaient écouté attentivement les paroles du Khalifatul Masih tout au long de la tempête de pluie et ne bougeaient pas de chez eux.

Hazrat Mirza Masroor Ahmad a poursuivi:

«Dans le même ordre d'idées, je me souviens que lorsque j'ai visité la Tanzanie en 2005, plusieurs orages se sont produits pendant ces jours. Ainsi, lorsque je me suis adressé aux dames pendant la Jalsa Salana, soudain, les cieux se sont ouverts d'en haut. La couverture placée au-dessus d'eux ne pouvait pas y résister et si soudainement une grande quantité d'eau de pluie a jailli à l'endroit où les dames étaient assises et pourtant aucune n'a bougé de leur place. Au contraire, ils ont maintenu leur position et ont continué à écouter mon discours avec patience et concentration.

https://www.loveforallhatredfornone.org/

Sa Sainteté a déclaré que la patience et la discipline face à l'adversité étaient les caractéristiques des nations prospères et a déclaré que les peuples et nations africains étaient un exemple pour les autres à cet égard.

Hazrat Mirza Masroor Ahmad a déclaré:

«De manière générale, les Africains ont un seuil élevé de patience et de tolérance et ce sont aussi des personnes naturellement disciplinées. Il est important que ces qualités demeurent et soient développées. Par conséquent, vous tous, qui devenez missionnaires, devriez vous assurer qu'en plus d'enseigner les questions de foi aux générations à venir, vous devriez aussi leur enseigner que l'islam accorde de l'importance à la discipline et, certainement, les nations qui portent cette qualité sont celles-là. qui progressent et s'épanouissent. Comme je l'ai dit, les Africains sont naturellement des gens disciplinés et il suffit que cette qualité soit exploitée et organisée de manière productive. Si vos nations sont capables d’y parvenir, l’Afrique, si Dieu le veut, viendra diriger le monde et pour cela, vous, en tant que missionnaires, devez jouer votre rôle.

Sa Sainteté a été interrogée sur la meilleure façon de convaincre les athées de l'existence de Dieu.

En réponse, Hazrat Mirza Masroor Ahmad a déclaré:

«La preuve la plus forte de l'existence de Dieu pour une personne de foi est son propre exemple et sa propre expérience. Si un athée nie Dieu, nous devons l'informer que nous avons vu et témoigné dans notre vie de l'existence de Dieu. Chacun de nous a des expériences où nous avons prié Allah le Tout-Puissant et qu'Il a accepté nos prières. Ainsi, quand l'un de vous rencontre des athées, vous devez lui faire savoir que vous avez vu Dieu Tout-Puissant et l'a senti et qu'il est donc impossible que vous puissiez jamais Le nier. Dites-leur que s'ils s'efforcent sincèrement avec un esprit ouvert, alors eux aussi trouveront Dieu.

Hazrat Mirza Masroor Ahmad a poursuivi:

«Beaucoup de gens qui nient Dieu sont très têtus dans leurs croyances et ne veulent même pas entendre ou considérer des preuves ou des preuves du contraire. Il y a quelques années, un athée bien connu a écrit un livre célèbre niant l'existence de Dieu et donc, en réponse, je lui ai envoyé le commentaire anglais en 5 volumes du Saint Coran et le livre du Messie Promis (que la paix soit sur lui) «La philosophie des enseignements de l'Islam» et je lui ai demandé de les lire afin qu'il puisse comprendre nos croyances et nos preuves concernant l'existence de Dieu. Cependant, il a répondu en disant qu'il n'avait aucun intérêt à les lire. Par conséquent, il voulait que nous lisions son livre mais ne voulait pas lire le nôtre. Néanmoins, il y a d'autres athées qui sont plus ouverts d'esprit et disposés à écouter les autres et vous devriez donc apprendre à connaître personnellement ces personnes et vous efforcer de les rapprocher de Dieu.

Hazrat Mirza Masroor Ahmad a déclaré:

«Dans le passé, beaucoup de gens sont venus me rencontrer et plus tard, ils ont admis que s'ils ne croyaient pas en Dieu, mais s'ils devaient un jour changer leurs croyances, ce serait à cause du Khalifa (calife), comme il avait expliqué l'existence de Dieu de la manière la plus logique. De plus, vous devez vous rappeler que pour adoucir et transformer le cœur des autres, vous devez utiliser le pouvoir illimité de la prière et donner un excellent exemple personnel dont les autres peuvent apprendre et bénéficier.

À la fin de la réunion, on a demandé à Sa Sainteté quel domaine ou quelle carrière il avait souhaité poursuivre pendant qu'il était lui-même étudiant.

En réponse, Hazrat Mirza Masroor Ahmad a déclaré:

«Ce que je souhaitais devenir, je ne le pouvais pas et je me suis retrouvé dans un endroit tel que je n'avais aucun désir personnel.

https://www.loveforallhatredfornone.org/

Hazrat Mirza Masroor Ahmad a poursuivi:

«Au début, je m'intéressais à la science et je pensais que je pourrais faire de la médecine. Ensuite, j'ai fait de l'économie agricole et j'ai prié et j'ai promis dans mon cœur que si j'obtenais de bonnes notes aux examens de maîtrise, je consacrerais ma vie au service de la communauté musulmane ahmadiyya. Sur ce, Allah m'a permis d'obtenir de bonnes notes et d'entrer dans la Première Division sans aucun effort réel de ma part et j'ai donc rempli ma promesse de servir de dévot de vie.

Hazrat Mirza Masroor Ahmad a ajouté:

«J'ai été affecté pour la première fois en Afrique et à partir de ce moment, Allah le Tout-Puissant a pris mon doigt et m'a emmené d'un endroit à l'autre et je n'avais aucun contrôle là-dessus. Ainsi, nous devons toujours chercher et nous efforcer de saisir fermement la main d’Allah et de rechercher son aide dans tous les domaines. Si nous le faisons avec sincérité, alors Allah guide et prend soin d'une personne Lui-même. Surtout, nos missionnaires doivent prendre la main d'Allah et le supplier qu'il nous emmène partout où il le désire et qu'il juge meilleur pour nous et qu'il inculque en nous les qualités qu'il désire. Ceci seul est le chemin des bienheureux.

Head of Ahmadiyya Muslim Community holds Historic Class with Jamia Ahmadiyya International in Ghana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *