Catégories
Réflexion et prière

Terrorisme en France et comment les musulmans doivent réagir | Communauté musulmane Ahmadiyya UK

introduction

Le 16 octobre 2020, un instituteur français, Samuel Paty, a été brutalement assassiné dans les rues de la ville française de Conflans-Sainte-Honorine par un extrémiste violent, qui était peut-être musulman de nom mais certainement pas par acte. En outre, plus tôt dans la journée, trois personnes ont été poignardées à mort à Nice dans le cadre d'une attaque terroriste présumée. Inévitablement, ces horribles attentats, menés sous le faux prétexte de défendre l'honneur du prophète de l'islamsa ont provoqué l'indignation et exacerbé les tensions entre les musulmans de France et le reste de la société française.

Ces derniers jours, les retombées se sont approfondies alors que certains pays musulmans, dirigés par la Turquie, ont appelé au boycott des produits français en réponse aux récents commentaires du président français Emmanuel Macron affirmant que «Les islamistes veulent notre avenir» et que la France «N'abandonnera pas nos dessins animés». En revanche, les pays occidentaux se sont alignés pour exprimer leur solidarité avec la France.

https://www.loveforallhatredfornone.org/

Concernant l'escalade de la situation, dans un communiqué, Sa Sainteté Hazrat Mirza Masroor Ahmadaba États:

«Le meurtre et la décapitation de Samuel Paty et l’attentat de Nice plus tôt dans la journée doivent être condamnés dans les termes les plus forts. De telles attaques graves sont totalement contraires aux enseignements de l'islam. Notre religion n'autorise en aucune circonstance le terrorisme ou l'extrémisme et quiconque prétend agir autrement contre les enseignements du Saint Coran et contraire au noble caractère du Saint Prophète de l'Islamsa.

En tant que chef mondial de la communauté musulmane ahmadiyya, j'adresse nos plus sincères condoléances aux proches des victimes et à la nation française. Qu'il soit clair que notre condamnation et notre haine de ces attaques ne sont pas quelque chose de nouveau, mais ont toujours été notre position et notre position. Le fondateur de la communauté musulmane Ahmadiyyacomme et ses successeurs ont toujours rejeté catégoriquement toutes les formes de violence ou d'effusion de sang au nom de la religion.

Les retombées de cet acte odieux ont encore exacerbé les tensions entre le monde islamique et l'Occident et entre les musulmans vivant en France et le reste de la société. Nous considérons que cela est une source de profonds regrets et un moyen de saper davantage la paix et la stabilité du monde. Nous devons tous nous unir pour éliminer toutes les formes d’extrémisme et encourager la compréhension mutuelle et la tolérance. De notre point de vue, la communauté musulmane Ahmadiyya n'épargnera aucun effort dans notre mission de favoriser une meilleure compréhension des enseignements véritables et pacifiques de l'islam dans le monde.

La violence ne peut jamais aider la cause musulmane

En tant qu'enseignant, Samuel Paty agissait dans le cadre de la loi française et dans les limites du programme d'enseignement séculier prescrit. À cet égard, indépendamment du fait que les musulmans considèrent les caricatures / caricatures comme offensantes, M. Paty était une victime entièrement innocente et irréprochable.

Répondre violemment ou prôner une réaction fanatique ne sert qu'à ceux qui souhaitent dépeindre l'islam comme une religion fondamentaliste et extrémiste. Il ne sert qu'à consolider la position de ceux qui cherchent à justifier la publication de caricatures représentant le Saint Prophète Muhammadsa comme une question de liberté d'expression. Ainsi, de telles attaques ignobles ne dissuaderont ni ne diminueront les perspectives de publication de nouvelles caricatures, mais conduiront seulement à leur publication et à leur diffusion. L'histoire récente a prouvé que ce point était vrai – la réaction violente qui a suivi la publication initiale de caricatures représentant le Saint Prophète Muhammadsa en 2005, cela n'a pas dissuadé les autres de faire de même, il a plutôt servi à enhardir et à renforcer la détermination des autres à suivre leurs traces.

Boycotter ou pas?

En termes de pression économique, la vérité demeure que le boycott des produits français ou occidentaux ou d'autres mesures similaires n'aura probablement pas d'effet significatif ou durable. Compte tenu des réalités de la géopolitique interdépendante d’aujourd’hui, il n’est pas réaliste que de tels boycotts ou embargos soient maintenus ou généralisés. Des millions de musulmans vivent en Occident et il leur est tout simplement impossible de participer à de tels boycotts. L'appel au boycott des produits français est donc une réponse émotionnelle plutôt que rationnelle. En outre, les musulmans ne devraient pas participer à des manifestations qui nuisent à la prospérité de leur nation.

Devrait-il y avoir des limites à la liberté d'expression?

Nous considérons les caricatures représentant le Saint Prophète Muhammadsa publié par Charlie Hebdo et celles publiées dans le passé par d'autres publications comme étant offensantes, angoissantes et provocantes. C'est une réaction humaine naturelle basée sur notre amour et notre dévotion au Saint Prophète Muhammadsa que nous considérons comme un modèle parfait pour l'humanité. De plus, nous considérons qu'il est regrettable que le caractère sacré de la religion s'érode de jour en jour.

Avec la liberté vient la responsabilité et donc quand il s'agit de liberté d'expression, nous pensons qu’elle doit être utilisée avec une certaine prudence. Dans la société d’aujourd’hui, certains sujets sont considérés comme interdits, malgré la valeur accordée à la liberté d’expression. Heureusement, la société dominante ne tolère pas le langage raciste ou les tropes antisémites. Des limites ont été placées sur l'expression pour l'amélioration de la société. Nous croyons que cela devrait s'étendre à ce que les religieux considèrent comme sacré.

Dans le même temps, nous reconnaissons également que lorsque les adversaires du Saint Prophète Muhammadsa lui a lancé des injures ou s'est moqué de lui personnellement, il a répondu avec paix et n'a jamais permis à aucun de ses compagnons de réagir. Pour ne citer qu'un exemple, voyez comment le Saint Prophète Muhammadsa répondu à Abdullah bin Ubayy Bin Salool, qui se moquait et abusait de lui sans limite. Après de nombreuses insultes et attaques verbales contre le Saint Prophètesa, Le propre fils d'Abdullah bin Ubayy, qui était musulman, a demandé la permission de tuer son père pour les insultes blessantes et malveillantes qu'il avait dirigées contre le Saint Prophètesa. Pourtant, donnant l'exemple de la patience et de la tolérance non seulement pour ses compagnons, mais aussi pour les futurs musulmans, le Saint Prophètesaa interdit un recours violent et a plutôt déclaré: «Je traiterai votre père avec compassion et considération.» (I) Certes, la réponse du Prophète de l'Islam démontre l'injustice incommensurable de ceux qui prennent les armes pour 'venger' le prophète de l'islamsa.

La violence est un aveu de défaite intellectuelle

Pendant le temps de la Fondateur de la communauté musulmane Ahmadiyya, Sa Sainteté, Hazrat Mirza Ghulam Ahmadcomme, le livre «Ummahatul Momineen» a été publié dans lequel un langage extrêmement désobligeant et haineux a été utilisé pour décrire le Saint Prophète de l'Islamsa et ses femmes. Lors de sa publication et diffusion, la fureur des musulmans en Inde s'est enflammée. En plus d'exiger l'interdiction du livre, des protestations et des troubles généralisés en ont résulté. Le Messie promiscomme a rejeté cette réaction comme non islamique et a déclaré que le recours à l'interdiction des livres ou l'incitation au désordre était la réponse de ceux qui avaient accepté une défaite intellectuelle. Plutôt que la violence ou la coercition, le Messie Promiscomme cherchait à persuader pacifiquement ceux qui étaient au pouvoir de la nécessité d'un débat civilisé et des avantages pour la société de placer certaines limites à l'expression dans l'intérêt de la paix et de l'unité de la société. Au lieu de répondre par la violence, le Messie Promiscomme a cherché à manifester le vrai et noble caractère du Saint Prophète de l'Islamvu et a appelé les autres musulmans à faire de même.

Apportez les vertus du Saint Prophète de l'Islamsa

Dans le même esprit, à la fin des années 1920, un autre livre calomniant injustement le personnage du Saint Prophète de l'Islamcommeintitulé «Rangeela Rasul» a été publié. Une fois de plus, les musulmans ont été indignés mais le deuxième calife de la communauté musulmane Ahmadiyya, Sa Sainteté, Hazrat Mirza Bashir-ud-din Mahmud Ahmadra rejeté toutes les formes de violence ou de désordre. Au lieu de cela, il a appelé les musulmans à organiser des conventions et des programmes consacrés à la représentation du vrai caractère et de la personnalité du Saint Prophète de l'Islam.sa.

À l'époque, le Deuxième calife de la communauté musulmane Ahmadiyya, Sa Sainteté, Hazrat Mirza Bashir-ud-din Mahmud Ahmadra m'a dit:

«O frères! Je dis une fois de plus avec une compassion sincère que celui qui commence à se battre n'est pas courageux. C’est un lâche parce qu’il a été vaincu par son «moi». Selon un hadith, celui qui réprime la colère est vraiment courageux. On dit que le courageux est celui qui prend une détermination résolue et qui ne s'en écarte pas avant de l'accomplir… Engagez-vous pour trois choses pour le progrès de l'Islam; Tout d'abord, vous aurez peur de Dieu et ne serez pas désinvolte sur la religion. Alors, réformez-vous d'abord. Deuxièmement, soyez pleinement intéressé à transmettre le message de l'Islam. Les enseignements de l'Islam devraient atteindre chaque personne dans le monde. Les qualités du Saint Prophètesa, les vertus de sa belle vie, son modèle bénisa devrait être connu. Troisièmement, vous devez pleinement essayer de sauver les musulmans de l'assujettissement social et économique. »(Ii)

À cet égard, la communauté musulmane Ahmadiyya a ouvert la voie et, jusqu'à ce jour, continue d'organiser des événements réguliers à travers le monde afin d'éduquer et d'éclairer les non-musulmans sur le véritable caractère du Saint Prophète de l'Islam.sa.

La mauvaise façon de répondre

Suite à la publication de caricatures par le journal danois Jyllands-Posten en 2005, le Chef mondial de la communauté musulmane Ahmadiyya, Hazrat Mirza Masroor Ahmadabaa précisé que les musulmans qui ont brûlé des bâtiments ou des effigies et perpétré la violence et le désordre agissaient d’une manière incompatible avec les enseignements de l’islam.

À l'époque, Hazrat Mirza Masroor Ahmadabam'a dit:

«Je dis aussi ceci à ceux qui sont connus comme musulmans, qu’ils soient ou non ahmadis, chiites ou sunnites ou qu’ils appartiennent à une autre secte de l’islam; Quand la personne du Saint Prophètesa est attaqué, plutôt que de manifester une passion momentanée, de brûler des drapeaux, de causer des dégâts et des destructions et d'attaquer des ambassades, réformer leurs actes à la place, afin que les autres n'aient pas la chance de pointer du doigt eux. Croient-ils qu'allumer des feux, Dieu nous en préserve, est tout ce qui démontre l'honneur et la position du Saint Prophètesa et en brûlant des drapeaux ou en brûlant la propriété d'une ambassade qu'ils ont eu leurs représailles? Non!"

Au lieu de cela, Sa Sainteté a réitéré la nécessité pour les musulmans de dépeindre le vrai caractère du prophète de l'islam.sa au monde.

Hazrat Mirza Masroor Ahmadaba a continué:

«Nous sommes des disciples du Saint Prophètesa, qui est venu éteindre le feu, qui était l'ambassadeur de l'amour, était le prince de la paix. Alors plutôt que de prendre des mesures sévères, transmettez ce bel enseignement au monde. »(Iii)

La bonne façon de répondre

Suite au meurtre de Samuel Paty, la communauté musulmane ahmadiyya en France a immédiatement publié une déclaration condamnant l'attaque et affirmant qu'elle violait inconditionnellement les enseignements du Saint Coran. Le communiqué a également exprimé ses sympathies aux proches de la victime et à la société française dans son ensemble.

https://www.loveforallhatredfornone.org/Dans les jours qui ont suivi, des musulmans ahmadis vivant en France ont participé à des monuments commémoratifs tenus en hommage à Samuel Paty et ont brandi des affiches proclamant «L'amour pour tous, la haine pour personne ». Lors d'un mémorial dans sa ville natale, les musulmans ahmadis ont formé une chaîne humaine et ont marché en avant en solidarité avec la nation française et pour défendre le véritable message de l'islam. Ils ont déposé des fleurs à l'école où Samuel Paty avait enseigné. De nombreux non-musulmans locaux ont exprimé leur surprise que les musulmans en soient venus à condamner l'attaque comme non islamique. En outre, des représentants de la communauté musulmane Ahmadiyya ont été approchés par les médias nationaux et locaux en France et ont pu donner des interviews diffusées à la télévision nationale aux heures de grande écoute, ainsi que diffusées sur les réseaux sociaux.

L'un des organisateurs musulmans ahmadis, le Dr Talha Rashid décrit la réaction:

«Lorsque nous sommes arrivés aux marches et aux monuments commémoratifs, nous étions très inquiets. Nous ne savions pas comment nous serions reçus, car le climat ne pouvait pas être décrit comme «favorable aux musulmans». Cependant, les non-musulmans en France ont été très soulagés d'entendre notre message et sont même devenus émus en entendant le message d'amour et de paix que nous portions dans nos cœurs et sur nos T-shirts. Cette chaîne humaine pacifique que nous avons formée a attiré l'attention. Alors que nous marchions lentement dans le cadre de la société française, cela a intrigué tout le monde. Les médias sont très vite venus nous poser les mêmes questions: «Quel sens donnez-vous à votre présence ici?» Ce à quoi nous avons répondu que nous sommes venus pour porter ce message d'amour et de paix qui nous a été enseigné par l'Islam et le Saint Prophète de l'Islamsa. Au cours de cette marche, nous avons été interviewés par deux stations de radio nationales, une station de radio locale, deux chaînes de télévision nationales et nous avons été filmés en direct par deux médias en ligne qui comptaient respectivement près de deux millions et 6 millions de followers. Nous en étions venus à condamner mais nous voulions également relayer le vrai message de l'islam et faire tomber les barrières qui existent entre l'islam et la société en général.

Le Dr Talha Rashid poursuit:

«Le président local de la communauté musulmane Ahmadiyya a dévoilé une banderole avec ses fils avec les mots 'Amour pour tous, haine pour personne' L'effet a été immédiat, les gens ont applaudi, leur ont souri – ils avaient besoin d'entendre ce message de la communauté musulmane . En outre, les médias ont également afflué pour prendre une photo de la bannière. Le président local a été interviewé aux heures de grande écoute par BFM TV, l'une des chaînes d'information les plus regardées en France.

Au cours de l'interview de BFM TV, le président local de la communauté musulmane Ahmadiyya, Abdelghani Belarbi a déclaré:

«La communauté musulmane Ahmadiyya a toujours été présente à tous les rassemblements et dans toute la France chaque fois qu'il y avait une attaque terroriste pour dire que ce n'est pas l'islam. L'Islam est synonyme de paix, d'amour et de tolérance. Le slogan que nous tenons, «Amour pour tous, haine pour Personne» est ce que nous avons dans notre cœur pour les Français. Je suis né en France et je suis choqué qu'un enseignant ait été décapité. Le premier verset qui a été révélé au Saint Prophètesa était «Iqra» qui signifie «étude»; donc le terroriste a non seulement attaqué le corps enseignant qui est l'épine dorsale de la république française, qui nous a appris à lire, écrire pour vivre, mais aussi attaqué tout un système qui fait partie intégrante de la république française, que nous soyons de confession juive , De foi musulmane ou athée, nous pouvons tous vivre ensemble. Il est fort possible. Je suis né dans ce pays et je l'ai vécu, ces gens ne doivent pas réussir à nous diviser.

Par conséquent, dans les jours qui ont suivi l'attaque, la communauté musulmane Ahmadiyya a pu représenter et présenter les vrais enseignements de l'islam à un public d'au moins 18 millions de Français à travers diverses plateformes et, en réponse, des centaines de messages d'appréciation ont été reçus de non -Musulmans et musulmans.

Après avoir vu la couverture médiatique, un musulman non-ahmadi a commenté:

"Je suis heureux de voir que finalement quelqu'un défend les musulmans dans les médias, et en plus en citant un verset du Coran."

Un autre musulman non-ahmadi a déclaré:

«C'était un grand message qui présentait les valeurs de notre république aux côtés des valeurs de l'islam.»

Un chrétien français a écrit:

"C'est dommage que nous n'entendions pas de tels messages plus souvent."

Nous partageons pleinement ces sentiments. Si les musulmans souhaitent changer le faux discours qui a déformé la vision de l'islam dans une grande partie du monde, ils doivent chercher à illustrer et transmettre ses vrais enseignements et à noyer le message des extrémistes et des terroristes à chaque occasion. On espère que les musulmans pacifiques disposeront des plates-formes pour amplifier les vrais enseignements de leur religion à travers les médias et ailleurs dans des circonstances normales et pas seulement en réponse à de tels événements tragiques.

Un temps de pause

Le meurtre de Samuel Paty et la vague d'attaques terroristes perpétrées par des soi-disant djihadistes ces derniers temps ont causé un grand préjudice à la cause de l'islam. Plutôt que d'adopter la violence ou d'appeler au boycott, les musulmans devraient répondre à toute forme de provocation en augmentant leurs prières et supplications devant Allah le Tout-Puissant et en invoquant des bénédictions sur le Saint Prophète de l'Islam.sa.

Les musulmans devraient chercher à se réformer spirituellement et moralement et à suivre les traces du Saint Prophète Muhammadsa, qui a été envoyé par Allah le Tout-Puissant comme une source de miséricorde éternelle pour toute l'humanité. Ils devraient chercher à dépeindre le caractère de son noble prophètesa et à engager un dialogue constructif avec les gouvernements, les autorités locales et la société au sens large afin de promouvoir un besoin de tolérance et d'empathie.

Nous prions pour la paix et pour un monde dans lequel toutes les communautés et tous les peuples peuvent vivre ensemble en harmonie dans le respect mutuel, à l'abri des efforts haineux des extrémistes qui cherchent à exploiter la division qu'ils sont eux-mêmes responsables de créer.

Comme Hazrat Mirza Masroor AhmadabaÉtats:

«Les gens doivent se rendre compte que les mots peuvent avoir de lourdes conséquences et donc, plutôt que de parler d'un 'choc des civilisations' ou d'aggraver inutilement des tensions entre différentes communautés, les gens devraient s'abstenir de s'attaquer les uns aux autres aux enseignements religieux … Laissez-nous tous, indépendamment de nos différences, unissez-vous et travaillez dans un esprit de respect mutuel, de tolérance et d'affection pour la paix du monde et pour promouvoir la liberté de croyance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *